Risques et sacrifices (Manifeste)

Nous ne sommes plus en démocratie. Le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple n’a de sens que si le peuple a sa liberté de penser, et le courage de ses opinions. Or aujourd’hui, il lui manque les deux.

La majorité de la population est contrôlée de manière insidieuse, par le désir et par la peur. Le désir de consommer, d’acheter les derniers gadgets à la mode, et la peur de perdre le confort et la sécurité dans lesquels nous sommes installés.

Toutes ces personnes n’ont plus la capacité d’avoir un avis éclairé et pourtant représentent la majorité. Les nouvelles idées, qui pourraient aller dans le sens d’intérêts autres que ceux du pouvoir politique et financier actuel ne peuvent pas émerger. Nous sommes dans une dictature de l’ignorance, instaurée par ceux-là mêmes qui nous gouvernent.

Une chose est certaine, pour faire changer les choses, il va falloir souffrir, prendre des risques et faire des sacrifices. Nos libertés fondamentales sont bafouées chaque jour sous le prétexte de la sécurité, et tout le monde est satisfait. Et chaque fait-divers, bien que statistiquement insignifiant, amène son lot de lois liberticides, sous les yeux bienveillants des médias de masse.

Moi je préfère vivre dans un pays avec moins de caméras, moins de contrôles, moins de fichiers, et plus de crimes, plus d’insécurité, mais aussi plus de libertés. La liberté a un prix, et même si nos ancêtres en ont payé la plus grande partie, il en reste un peu à notre charge et nous ne pouvons pas nous défiler.

Éteignez votre télé, et pensez-y.

Cette entrée a été publiée dans Votez pour moi, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

11 réponses à Risques et sacrifices (Manifeste)

  1. M. Ouche dit :

    Le meilleur pamphlet de BAN. un peu sombre, mais tres juste.
    La dictature et l’extreme droite intolerante gagnent certains de nos pays voisins. Et on ferme les yeux.
    Le journalisme respectable n’est plus, juste des publicitaires corrompus.
    Notre societe, calquee sur le modele americain, croit qu’elle est libre de son destin; l’individu pense avoir le libre-arbitre alors que ce n’est qu’illusion. On pense faire des choix alors qu’on ne fait qu’executer ce que le modele nous a programme de faire apres des decennies de lavage de crane via la tele et hollywood. On est libre d’acheter un iphone ou un samsung. Et on nous fait croire que c’est ca le bonheur.
    Sommes nous prets a allumer une bougie et eteindre la lumiere un jour par semaine pour eradiquer les centrales nucleaires? Non. Parcequ’ils passent la Starac a la tele ce soir.

  2. Mutuelle santé dit :

    théme est très bien rédigé. Est-ce qu’il est possible de reprendre votre blog

  3. Maximus dit :

     » J’ai cherché la liberté, et j’ ai trouvé la justice et la liberté… J ‘ai dressé pour la première fois, en face de ses dieux, l’homme prosterné partout depuis quatre millénaires. Et du même coup, je l’ai dressé en face du despote. »

    Ces paroles d’un ex ministre de la culture francophile, libertiphile et… gaulliste devraient nous inspirer car 52 ans plus tard, elles se révèlent toujours d’actualité.

    Le combat ne cessera jamais.

    Balançons leur alors à la figure les paroles, les valeurs des grands guerriers dont ils se réclament, eux qui ont osé déranger Jean et Léon.

    Martine, fait ta déclaration le 18 juin !

    Ban, continue ton blog, il est sympa et ton dernier pamphlet super bien écrit.

  4. M. Ouche dit :

    Oui, Ban, continue ton blog.
    Il a commence comme ca, par hasard, parceque Martine l’avait laisse en jachere. Maintenant, il a change de nom, mais il est devenu du coup plus libre, n’etant plus lie a Martine. Et ca t’a permis d’ecrire ce pamphlet.
    On aimerait bien que tu continues.

  5. Werk dit :

    Oui, continue ton blog, mais il serait temps de te sortir les doigts du cul parce que ça fait un moment que tu n’as rien publié d’autre que des commentaires.

  6. Maximus dit :

    Sur la même ligne que Werk sur le fond mais pas sur la forme.
    Il y a les mots et puis il y a les gestes.
    Y en a un qui s’est retiré les doigts c’est Henri…
    N’étant pas in visu de l’adversaire,faisons donc bon usage des mots.
    Ils n’en auront que plus de force !
    Le peuple réclamant encore et toujours  » du pain et des jeux »…
    Donnons leur ce qu’il réclame tout en respectant deux valeurs séculaires :
    Honneur et force !

Répondre à Maximus Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>